06.jpg

Le thème de la Journée internationale de la femme de cette année reconnaît l’impact de la pandémie de santé mondiale COVID-19 en 2020. Pour la campagne 2021, ONU Femmes a annoncé le thème « Leadership féminin : réaliser un avenir égalitaire dans un monde COVID-19 ». Une campagne sur les médias sociaux a été lancée pour inspirer les femmes à #ChooseToChallenge (Choisir de contester) et dénoncer les préjugés sexistes et les disparités entre les sexes. Le thème présente l’incroyable travail des femmes dans la création d’un avenir égal pour tous, le rétablissement à la suite de la pandémie et la réparation des lacunes existantes. À TrustAfrica, nous avons été ravis d’organiser, tout au long du mois, une série de réunions avec des partenaires, dans le cadre de notre initiative visant à lutter contre la violence basée sur le genre et à remettre en question les normes et les stéréotypes qui privent les femmes de tout pouvoir, et nous avons également passé du temps à planifier comment accorder la priorité à la programmation sensible au genre par le biais de l’initiative pour l’immunité communautaire.

La pandémie de COVID-19 nous a montré que les femmes leaders sont les moteurs du développement des communautés. En fait, certaines des réponses les plus efficaces et les plus positives à la pandémie ont été menées par des femmes et les femmes étaient en première ligne dans la riposte à la pandémie de COVID-19 : dans le secteur de la santé, en tant que soignantes pendant la pandémie, en tant que femmes scientifiques recherchant des vaccins, et en tant que salariées quotidiennes gagnant leur vie pour leur foyer pendant les arrêts de production difficiles à travers l’Afrique. Malgré l’énorme contribution des femmes dans la lutte contre la COVID-19, les femmes en première ligne sont toujours payées 11% de moins que leurs homologues masculins, selon des données publiées par les Nations Unies. Nous devons #ChooseToChallenge et mettre fin à la disparité salariale entre les sexes. C’est pourquoi, à TrustAfrica, 40 % des fonds dédiés aux réponses communautaires du Fonds de solidarité TrustAfrica ont servi à soutenir les réseaux de solidarité des femmes qui réagissent à la situation dans les pays d’Afrique de l’Ouest. 

Lors du Premier du Forum Mondial des Communautés, au cours duquel TrustAfrica a organisé une session, Chelsea Clinton a accueilli quatre femmes extraordinaires qui ont exploré The Power of She et le rôle que les femmes doivent revendiquer et se voir attribuer dans la conception du développement des communautés à la lumière de l’impact disproportionné de la COVID-19 sur les femmes. Pour construire un avenir meilleur après la COVID-19, nous ne pouvons pas simplement retourner au monde tel qu’il était. Nous devons faire entendre notre voix face à l’injustice faite aux femmes, en démantelant les barricades qui les retiennent. La Journée internationale de la femme de cette année est un signal fort en faveur de l’égalité des sexes. Il est temps d’exploiter le leadership des femmes pour parvenir à un avenir plus égalitaire, plus global et plus durable.

TrustAfrica a le plaisir de s’associer à la communauté scientifique de l’Afrique et du monde pour célébrer ce 20 Mars 2021, le centième anniversaire de Monsieur Amadou Mahtar Mbow, ancien Ministre du Sénégal, ancien Directeur général de l’UNESCO, ancien Président des Assises nationales, ancien Président de la Commission nationale de réforme des institutions. 

En savoir plus ici sur cet homme d'État respectable avec une immense bonne volonté et une réputation exceptionnelle dans la communauté mondiale.

Télécharger:

Dossier de presse

Programme de la WEBINAR SERIES (Avril à Juin)

Durée : avril - Septembre 2021 

La pandémie de COVID-19 s'est propagée dans le monde entier, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) l’avait déclarée une pandémie mondiale en mars 2020. Le premier cas enregistré en  Afrique, était en Égypte, le 14 février 2020, et le nombre de cas dans toute l'Afrique a depuis lors atteint 3 914 044, avec 104 382 décès au 3 mars 2020. Suite aux recommandations des experts locaux en matière de santé et de l'OMS, au moins 42 gouvernements africains ont mis en place des mesures de confinement partiel ou total et des restrictions aux déplacements pour freiner la propagation de la maladie.  Pour faire face à la pandémie, la plupart des gouvernements africains se sont appuyés sur une approche sécuritaire, avec l'application des mesures de confinement par les forces de sécurité et la mise en place de points de contrôle dans les pays et la fermeture des frontières.

La mobilisation des femmes en Afrique remonte déjà à leur contestation de l’ordre colonial. Si on a pu observer l’émergence et le développement de créations de mouvements des femmes en Afrique après les indépendances, ils ont explosé à partir des années 1980-1990 à la faveur d’un vent d’ouverture à la culture des droits de l’homme, de la démocratie et de la paix. Par ailleurs, les crises socio-économiques qu’ont connu les pays de l’Afrique de l’Ouest, renforcées par l’introduction forcée des programmes d’ajustement structurel au milieu des années 80, obligèrent les femmes à sortir de la sphère privée pour investir la sphère publique. La multiplication de ces mouvements féminins a aussi coïncidé avec un contexte mondial favorable aux femmes. La décennie des Nations unies pour la femme (1975-1985) avait déjà ouvert la voie à la légitimation de l’approche sur le genre. Les conférences mondiales des Nations Unies sur les femmes, notamment celles de Nairobi en 1985 et Beijing en 1995 ont permis de faire entendre la voix des mouvements féminins africains sur la scène internationale.  

TrustAfrica and the Thomson Reuters Foundation (TRF), are please to announce their virtual multi-stakeholder Convening to be held on the 10th to 11th of March 2021. The Virtual Convening necessitated by the restrictions brought about with the global Covid-19 pandemic is being organized under the theme “Strengthening collaboration between the media and civil society in combatting illicit financial flows (IFFs) from Africa in the COVID-19 era”. It brings together key stakeholders involved in efforts to curb IFFs and enhance domestic resource mobilization in Africa. The platform draws together actors from governments, civil society, International organizations, legislators, media, academia and national campaigners to take stock of the current state of play Illicit Financial Flows agenda in Africa as well as progress made through global, regional and country level initiatives.

TrustAfrica is excited the be a thought partner and anchoring member of this inaugural event which will profile communities and the solutions they are finding. At TrustAfrica, for over 15 years now, we’ve moved side by side with communities and community leaders, civil society and our continental political architecture working together on the most pressing challenges of our time as a continent. And if COVID-19 has reinforced anything, it is the notion that communities and proximate leaders are the ones who are best equipped to respond to the challenges in their communities. We are proud as an African philanthropic foundation to be able to meet our communities in these responses and amplify their impact with catalytic support and by bringing them into key continental and global fora such as the inaugural World Communities Forum.  

Mawuse Hotor (middle) and her parents, Mary Ahotor and Gabriel, cocoa farmers in Ghana

Mawuse Hotor (middle) and her parents, Mary Ahotor and Gabriel, cocoa farmers in Ghana 

“Engaging with and raising the participation of impacted communities has been a continuous challenge in sustainability initiatives.”

                                                             Veronika Ratri, Business Watch Indonesia (BWI)

Solidaridad, Fairfood, TrustAfrica and Business Watch Indonesia (BWI) are excited to launch our new joint programme, RECLAIM SUSTAINABILITY! This five-year programme (2021-2025) will be implemented in strategic partnership with the Dutch Ministry of Foreign Affairs, within their Policy Framework Strengthening Civil Society. With this programme, we strive to foster genuine and inclusive sustainability in global value chains, where the voices of farmers, miners, workers and citizens are well represented in decision making, and civil society is strengthened. 

In recent years, sustainability has become something of a buzzword in international supply chains, the media, and consumer marketing. However, this has not yet created the desired impact, for there can be no genuine sustainability when the people who produce the products consumed by us all continue living in poverty; when natural resources are not managed sustainably, civic space in many countries is limited, and the working conditions of millions of producers are abject. Farmers, miners and workers are key players in tackling major challenges such as poverty and climate change, yet their voices are often unheard. The global COVID-19 pandemic has further exacerbated the situation of millions of people worldwide.

“The pandemic is exaggerating existing inequalities in food supply chains. While we are all highly dependent on smallholder farmers and workers for our food, they find themselves in exceptionally vulnerable positions. We remain optimistic, as we recognise that the world is gaining momentum to actually build up better as we collectively hit rock bottom. With greatly improved awareness for sustainability from everyone involved in global supply chains – consumers, government and private sector – we can make change happen. Our joint programme taps into this momentum using smart innovations, thus heralding an era of truly inclusive supply chains, in which farmers and workers reclaim their rightful voice.”

                                                                                       Sander de Jong, Fairfood

Nous voici de plain-pied en 2021. Avec elle de nouvelles opportunités et de nouvelles trajectoires. Comme pour toute année nouvelle, nous l’avons entamée avec l’espoir qu’elle sera meilleure que la précédente, parce que nous plongeant dans une société plus saine, plus juste et plus dynamique. A ses débuts encore, l’année 2021 semble être une continuation de 2020 et cela pour le monde entier. La pandémie qui n’a épargné aucun pays n’a pas encore disparu de la terre, mais une chose importante se dessine pour marquer l’année 2021. Aussi voudrions-nous vous proposer une mise à jour, alors que nous entrons dans notre rythme de programmation.

C’est dans cet esprit, nous vous invitons, en tant que partenaires et amis, à être solidaires des communautés qui travaillent sans relâche dans l’espoir d’instaurer la justice, la démocratie participative, la paix et des conditions de vie décentes, sur tout le continent. Nous avons eu le privilège de travailler avec des communautés qui relèvent les défis de cette époque : avec intégrité, vision et passion. Malgré des questions existentielles nécessitant une action urgente cette année, nous sommes impatients de partager avec vous, certaines de ces histoires des communautés. Il en sera ainsi, tout au long de l’année.

The problem of illicit financial flows out of Africa is a festering problem. Every year $88.6 billion is lost yet we remain burdened with such high poverty and inequality levels. Civil society must redouble their effort to fight this scourge. Be part of Relaunch of the Stop the Bleeding Campaign!

Register here

Trust Africa, the pan-African developmental foundation over the weekend continued the distribution exercise of some 30, 000 face masks to frontline healthcare providers as the on-going battle against Covid-19 pandemic intensifies across the West African country.

The foundation which is a think-tank working for the development of the African continent and its people with an expressed commitment towards the on-going  fight by providing the much-needed relief to healthcare workers in Senegal as part of its contribution to the concerted efforts to curtail the spread of COVID-19 pandemic.

The distribution exercise kicked off on Wednesday with donations made to healthcare works within Dakar and its suburbs then reaching regions of Thies on Thursday and Ziguinchor on Friday   (January 29).

Page 6 sur 29

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers