14.jpg
Mar 22 2021

Les médias et la société civile collaborent avec TrustAfrica pour lutter contre les Flux financiers illicites (FFI) en provenance d’Afrique à l’ère de la Covid-19

Les 10 et 11 mars 2021, TrustAfrica, en partenariat avec la Fondation Thomson Reuters, a réuni plus de 110 professionnels des médias et de la société civile de xxx pour discuter et débattre de la question des flux financiers illicites (FFI) en provenance d’Afrique à l’ère de la Covid-19.

La réunion virtuelle avait pour thème : « Le renforcement de la collaboration entre les médias et la société civile dans la lutte contre les flux financiers illicites (FFI) en provenance d’Afrique à l’ère de la Covid-19 ». La réunion s’inscrivait dans le cadre de l’édition 2021 de la rencontre Médias-Société civile sur la lutte contre les Flux financiers illicites en Afrique.

La réunion visait à « créer un espace pour permettre aux Journalistes africains couvrant la question des FFI de s’engager auprès des organisations de la société civile et d’autres parties prenantes concernées».

L’objectif visé était de développer des stratégies sur la façon dont les reportages des médias sur les FFI peuvent se traduire en ressource effective pour les efforts de plaidoyer et une pression constante pour un changement de politique, en particulier dans l’ère de la Covid-19.

Pour aborder cette question, les participants ont discuté des thèmes ci-après :

  • Compréhension des flux financiers illicites : Définition, Sources, Ampleur du Problème et Facilitateurs ;
  • Suivi des progrès, défis et opportunités ! L’état des lieux de la lutte contre les FFI en provenance d’Afrique ;
  • Les nouvelles frontières de l’ère numérique, les nouveaux médias et la lutte contre les FFI d’Afrique : Défis et opportunités (la fiscalité de l’économie numérique) ;
  • La fourniture d’informations sur les flux financiers illicites : Expériences sur le terrain ;
  • Le renforcement de la collaboration entre les médias, les chercheurs et les organisations de plaidoyer dans la lutte contre les FFI en provenance d’Afrique à l’ère du numérique, étaient également des points de l’ordre du jour.

Pour rappel, le Panel de Haut Niveau (PHN) sur les Flux financiers illicites en provenance d’Afrique estime que chaque année, le continent perd au minimum 50 milliards USD du fait des FFI.

Selon TrustAfrica et Thomson Reuters, « ces flux illicites privent les pays africains de recettes fiscales vitales qui auraient pu être consacrées à des programmes sociaux tels que les soins de santé, l’éducation et les infrastructures de base, et privent les pays de fonds qui auraient pu être investis dans des projets visant à créer des emplois et à stimuler le développement ».

Le succès de la conférence de deux jours a été largement couvert par les organes de presse ci-après :

 

 

 

Read 280 times Last modified on mercredi, 07 avril 2021 11:31

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers