11.jpg
Juil 20 2015

Promouvoir la justice internationale en Afrique de l’Ouest : consolider les réussites

Hussene HabreCo-organisé par l'Institut d'études de sécurité et TrustAfrica.

L'Afrique reste toujours au cœur de la justice pénale internationale et la nécessité d'une application adéquate et holistique de la justice sur le continent est élevée. Bien que la Cour pénale internationale demeure une institution clé pour assurer l'obligation de rendre des comptes et rendre justice aux nombreuses victimes africaines, notamment en Côte d'Ivoire et au Mali, les pays africains doivent également relever le défi. Ainsi, en renforçant les systèmes judiciaires nationaux au même titre que les mécanismes régionaux, les pays peuvent assurer la justice et rompre avec l'impunité.

En Afrique de l’Ouest, des efforts appréciables ont déjà été réalisés à cette fin. A titre d’exemple, les Chambres africaines extraordinaires au sein des tribunaux du Sénégal vont initier le procès de l'ancien président tchadien Hissène Habré. Dans le même temps, la Cour de justice de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), dans le cadre de plaintes individuelles pour violations de droits humains, offre une justice réparatrice aux citoyens ouest-africains.

Bien qu’il s'agisse là d'efforts importants dans cette région, beaucoup reste encore à faire afin d’assurer l'application de la justice pour les crimes internationaux. Au-delà de la nécessité d’initier des poursuites efficaces, les pays doivent protéger de façon adéquate les témoins et développer des approches pour promouvoir la participation des victimes et améliorer les mécanismes de réparations.

L'ISS et TrustAfrica organiseront un séminaire pour débattre des efforts nationaux et régionaux en matière de justice pénale internationale en Afrique de l'Ouest. Le séminaire proposera des orientations sur la façon dont les pays africains peuvent promouvoir l'obligation de rendre des comptes et la justice dans l'intérêt des victimes.

Présidente: Cheryl Frank, Directrice de la Division menaces transnationales et crimes internationaux, ISS 

Propos liminaires: Jeanne Elone, spécialiste du programme, Fonds pour la justice pénale internationale, TrustAfrica 

Intervenants: 

  • Allan Ngari, chercheur, Division menaces transnationales et crimes internationaux, ISS
  • Aboubacry Mbodji, Secrétaire général, Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme
  • Sidiki Kaba, Ministre de la Justice, Sénégal et Président de l'Assemblée des États Parties au Statut de Rome de la CPI (à confirmer)
  • Reed Brody, Conseiller et porte-parole de Human Rights Watch

Voir l'article sur le site de  Institute for Security Studies.

Read 3160 times Last modified on mardi, 19 avril 2016 12:40

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers