08.jpg

20th July, 2015, Dakar, Senegal: The trial of former Chadian President Hissène Habré, accused of crimes against humanity, war crimes, and torture, began before the Extraordinary African Chambers in Senegal. The alleged crimes were committed during Habré’s regime from 1982 to 1990, when an estimated 40,000 people are reported to have died or disappeared.

SRT grantee, TrustAfrica have enhanced independent coverage of the Habré trial through their International Criminal Justice (ICJ) Fund who worked closely with a consortium of civil society organizations and Senegalese law graduates. The ICJ Fund trained a group of law graduates from the Cheikh Anta Diop University (UCAD) in Dakar, to monitor, document and provide daily reports on the proceedings in both French and English across various platforms. The work of these students provides an invaluable resource to ensure there is an independent platform of informed actors who can provide accurate and timely analysis of the proceedings, and share this information in Africa and beyond.

TrustAfrica works with African and international partners

TrustAfrica works with African and international partners to develop the capacity and networks of groups working on the documentation of atrocity crime. A key technical resource in this work is the Global Justice and Research Project, led by Liberian journalist Hassan Bility. More information available here.

La tenue du procès de Hissein Habré devant les Chambres africaines extraordinaires fut l’aboutissement d’une lutte acharnée menée par les victimes du régime de l’ancien président tchadien et par la société civile tchadienne et internationale.

Ouvert le 20 juillet 2015 à Dakar, le procès a connu une interruption de 45 jours avant de reprendre le 7 septembre avec les auditions des témoins qui se sont poursuivies jusqu’au 15 décembre. Le premier chapitre de ce procès historique s’est clos le 11 février 2016 avec les plaidoiries de la défense et des parties civiles et le réquisitoire final du parquet.

TrustAfrica, en collaboration avec le groupe de recherche Thinking Africa, s’est approchée des différentes parties prenantes à ce procès afin de recueillir leur avis sur la signification et la portée de cette péripétie judiciaire inédite en Afrique.

Veuillez trouverez ci-dessous l’ensemble des entretiens qui ont été réalisées en ce sens.

Réparation judiciaire: Le fonds de TrustAfrica et la Coalition pour une Cour africaine effective unissent leurs forces pour favoriser l’accès effectif à la justice pour les victimes
Download the Magazine

« Améliorer les mécanismes de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples pour faire avancer la justice et les droits des victimes », telle est la question centrale qui réunira des participants venus de divers horizons. L’initiative est du Fonds de justice pénale internationale de TrustAfrica en partenariat avec la Coalition pour une Cour africaine des droits de l’homme et des peuples effective. Le premier œuvre au renforcement et au soutien de la société civile dans ses efforts pour améliorer les mécanismes nationaux et régionaux de reddition de comptes en Afrique.

Arusha, March 9th, 2016 - TrustAfrica and the Coalition for an Effective African Court (CEAC) convened African civil society from across the continent in Arusha from March 8th to 9th 2016, to promote their engagement with the African Court on Human and Peoples’ Rights (AcHPR).

Africa has indeed played a pioneering role in the establishment of courts with international criminal jurisdiction, spearheaded by civil society advocacy and the independent contributions of a number of governments. While AU initiatives place decision and policy makers at the center of discussions on ICJ, they also recognize the role played by African civil society in the development of ICJ practice in Africa. The meeting sought to distill best practices in terms of victims’ participation in Africa in order to advance victims’ rights and access to justice through the African Charter establishing the African Court of Human and Peoples’ Rights.

Télécharger le communique de presse

Arusha, le 8 mars 2016 – TrustAfrica et la Coalition pour une Cour africaine efficace (CCAE) convient la société civile à travers tout le continent à une rencontre visant à promouvoir l’engagement de celle-ci avec la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). Cette rencontre, destinée à faire avancer les droits des victimes et leur accès à la justice à travers la Charte africaine portant création de la Cour, est ouverte aux journalistes ayant au préalable obtenu leur accréditation et s’étant enregistrés. 


Participants: Le Fonds de TrustAfrica pour faire avancer la justice pénale internationale et la Coalition pour une Cour africaine des droits de l’homme et des peuples efficace (CCAE). Seront présents à cette réunion Son Excellence Fafre Camara, Ambassadeur du Mali en Ethiopie et Représentant permanent auprès de l'Union africaine, le Juge Augustino S.L. Ramadhani, Président de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, ainsi que des juristes et défenseurs des droits de l’homme venus du Mali, du Burundi, d’Afrique du Sud, du Soudan, du Nigeria, de la RDC, du Sénégal, entre autres.

Date: Du 8 au 9 mars 2016

Lieu: Hôtel Mount Meru d’Arusha, en Tanzanie 

TrustAfrica, a Senegal-based organisation, will on Thursday evening launch Beyond the Crisis: Zimbabwe's Prospects for Transformation.

The book is a gem that seeks to tackle policy alternatives the southern African nation could have pursued to avoid the quagmire that has entangled it today.

Edited by Tendai Murisa and Tendai Chikweche, the book admits Zimbabwe has attracted regional and international attention over settler colonialism, decolonisation, independence, contested land redistribution and economic collapse among other contentious issues.

 BEYOND THE CRISES: ZIMBABWE'S PROSPECTS FOR TRANSFORMATION

This is the title of a book TrustAfrica will launch officially on February 11th in Harare, Zimbabwe. The book is a gem that seeks to tackle policy alternatives the Southern African nation could have pursued to avoid the quagmire that has entangled it today.

TrustAfrica est en train de marquer de façon considérable le procès Habré. Depuis le début des audiences à Dakar, le Fonds pour la justice pénale internationale de TrustAfrica travaille en étroite collaboration avec un consortium d’organisations de la société civile pour que justice soit rendue dans le respect des règles de procédures tout au long du procès.

Pour appuyer les groupes de la société civile travaillant dans le cadre du procès, le Fonds pour la justice pénale internationale a formé et continue d’encadrer un groupe de jeunes étudiants en sciences juridiques de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, au Sénégal, en vue de créer "situation room", c’est-à-dire une cellule de suivi chargée de présenter des rapports d’audience exhaustifs tout au long du procès.

Le travail accompli par ce groupe de jeunes étudiants constitue une ressource novatrice pour les acteurs de la justice pénale en Afrique et au-delà. Avec la reprise des audiences ce 8 février 2015 le journal Le Monde souligne le travail novateur mené par TrustAfrica avec ce groupe de jeunes étudiants dans le cadre d’un procès sans précédent en Afrique.

Telecharger le communique de presse

Le procès de l’ancien Président du Tchad, Hissein Habré, débute ce 8 février la dernière phase du premier chapitre avec les plaidoiries des avocats des deux parties et le réquisitoire du Procureur. Ceux-ci devraient conduire à un premier verdict sur la phase criminelle du procès en mai 2016.

Une grande étape dans le procès de l’ancien Président Hissein Habré a été franchie le 15 décembre dernier avec la déposition du dernier témoin devant les Chambres africaines extraordinaires sises à Dakar, au Sénégal. Cette Cour, fruit d’un accord entre le Sénégal et l’Union africaine, a été mandatée pour juger des crimes graves qui auraient été perpétrés entre 1982 et 1990 au Tchad. 

Page 3 sur 9

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers