10.jpg
Juil 15 2019

Coup de projecteur sur les beneficiaires-partenaires du kiisi trust fund (fonds d’affectation speciale)

Nom du projet: PROMOUVOIR LA RESPONSABILISATION EN MATIERE LEGISLATIVE ET LA REPRESENTATION INCLUSIVE DANS L’OGONILAND, ETAT DE RIVERS, NIGERIA.

Bénéficiaire partenaire : Centre de plaidoyer pour le renforcement de la confiance des citoyens et de promotion du développement (CITADEC)

Par Sambari Lemene et Dimkpa Vivian, stagiaires à la Division des Communications & Recherche du Kiisi Trust

Le manque de responsabilisation effective des élus est un problème commun à la plupart des pays en développement. La responsabilité est un concept vague, mais en connaître les origines permet aux citoyens de trouver les moyens d’amener leur gouvernement à se soumettre à l’obligation de rendre compte. Le Kiisi Trust, fonds orienté par les donateurs et géré par TrustAfrica, utilise une méthode participative parfaitement inclusive quand il s’agit de financer des projets visant à donner voix au chapitre aux citoyens marginalisés. A travers son volet Gouvernance, Libre expression et Responsabilisation, le fonds vient en appui aux citoyens et communautés, notamment aux membres des groupes vulnérables et laissés pour compte aux fins d’autonomisation pour leur permettre d’opérer des choix en ce qui concerne leur propre développement – et d’y donner suite. Le fonds veille à dialoguer avec les communautés, gouvernements, entreprises et autres acteurs clés en vue de promouvoir une culture de la citoyenneté active.

Le Centre de plaidoyer pour le renforcement de la confiance des citoyens et de promotion du développement (CITADEC), qui était un bénéficiaire-partenaire du Trust en 2018, a saisi ce dernier d’un concept d’intervention dans les communautés clés de l’Ogoniland aux fins de promouvoir la responsabilisation en matière législative et la représentation inclusive. Ce projet du CITADEC offrait un cadre d’intervention en faveur de la responsabilisation souhaitée en matière législative et la représentation inclusive des districts dans les sphères du gouvernement local de  Khana et Gokana (LGA) afin d’assurer la bonne gouvernance dans l’Ogoniland  et  de rapprocher la démocratie et le développement des populations. Cette intervention  a revalorisé le pouvoir populaire et renforcé les populations qui sont désormais à même de demander des comptes à leurs dirigeants politiques. La mise en œuvre de ce projet a donné lieu à des formations  en matière de plaidoyer législatif, des pressions, des concertations entre les districts et des rencontres avec leurs représentants élus aux fins de plaidoyer.

Impact du projet

  • Au niveau du gouvernement local de Gokana, les délégués des diverses communautés ont choisi, avec le concours des partenaires et parties prenantes clés, quatre thèmes de plaidoyer au titre de la concertation et du dialogue avec leurs représentants à l’Assemblée législative de l’Etat de Rivers. Il s’agissait de la Sécurité, de l’Environnement, de la Santé et de l’Education. Cette approche thématique découlait des programmes de sensibilisation et de renforcement des capacités organisés par le CITADEC, qui ont appuyé le processus de dialogue entre les districts, amélioré leurs capacités, permis de mieux appréhender les défis auxquels sont confrontées les communautés locales en termes de développement et la nécessité d’anticiper en demandant d’ores et déjà des comptes et un changement positif ;
  • Renforcement de capacités en matière de plaidoyer législatif et de formation au lobbying : les citoyens des districts de Khana et Gokana ont maintenant des notions de plaidoyer et de lobbying et peuvent s’en servir pour obtenir le changement souhaité dans l’Ogoniland en matière de gouvernance et de développement ;
  • Sensibilisation et prise de conscience des parties prenantes de l’Ogoniland : Le dialogue avec les parties prenantes a permis aux participants de prendre conscience de la représentation inclusive en tant que moyen de développer l’Ogoniland. Au cours de cet exercice de sensibilisation, les participants ont partagé leurs expériences avec leurs législateurs et ont été unanimes à reconnaître que la représentation politique dans la région était loin d’être satisfaisante tout en se réjouissant néanmoins du projet en tant que première initiative du genre à l’échelon local ;
  • Une plateforme en ligne a été mise en place en tant que forum non partisan pour promouvoir le discours civique dans la région au niveau des parties prenantes du projet. Il s’agissait de s’assurer la participation d’autres parties prenantes et des représentants des communautés qui n’avaient pas pris directement part aux activités du projet, mais avaient exprimé leur intention d’appuyer et de renforcer l’inclusivité en matière législative et politique dans l’Ogoniland ;

Organisation de la session de dialogue entre les districts de l’Ogoniland : cette session a permis aux parties prenantes du projet de discuter et d’identifier les problèmes de développement qui affaiblissent le gouvernement local et les stratégies à adopter pour les concertations avec leurs représentants à l’Assemblée législative de l’Etat de Rivers. Ce dialogue entre les districts constitue un grand pas en avant pour avoir offert aux parties prenantes une opportunité de se rencontrer et de discuter de leurs propres problèmes et du droit de déterminer leurs priorités ainsi que la possibilité de créer un environnement propice pour mener à bien le processus de plaidoyer et de dialogue. Cette intervention s’est également traduite par l’autonomisation des parties prenantes qui vont engager leur propre processus de changement dans le cadre du dialogue pour le changement et la responsabilisation dans l’Ogoniland. 

Le Centre de plaidoyer pour le renforcement de la confiance des citoyens et de promotion du développement (CITADEC), qui était un bénéficiaire-partenaire du Trust en 2018, a saisi ce dernier d’un concept d’intervention dans les communautés clés de l’Ogoniland aux fins de promouvoir la responsabilisation en matière législative et la représentation inclusive. Ce projet du CITADEC offrait un cadre d’intervention en faveur de la responsabilisation souhaitée en matière législative et la représentation inclusive des districts dans les sphères du gouvernement local de  Khana et Gokana (LGA) afin d’assurer la bonne gouvernance dans l’Ogoniland et rapprocher la démocratie et le développement des populations. Cette intervention  a revalorisé le pouvoir populaire et renforcé les populations qui sont désormais mieux à même de demander des comptes et l’inclusivité  à leurs dirigeants politiques. La mise en œuvre de ce projet a donné lieu à des formations  en matière de plaidoyer législatif, des pressions, des concertations entre les districts et des rencontres avec leurs représentants élus aux fins de plaidoyer.

Impact du projet

  • Au niveau du gouvernement local de Gokana, les délégués des diverses communautés ont choisi, avec le concours des partenaires et parties prenantes clés, quatre thèmes de plaidoyer au titre de la concertation et du dialogue avec leurs représentants à l’Assemblée législative de l’Etat de Rivers. Il s’agissait de la Sécurité, de l’Environnement, de la Santé et de l’Education. Cette approche thématique découlait des programmes de sensibilisation et de renforcement des capacités organisés par le CITADEC, qui ont renforcé le processus de dialogue entre les districts, amélioré leurs capacités, permis de mieux appréhender les défis auxquels sont confrontées les communautés locales en termes de développement et la nécessité d’anticiper en demandant d’ores et déjà des comptes et un changement positif ;
  • Renforcement de capacités en matière de plaidoyer législatif et de formation au lobbying : les citoyens des districts de Khana et Gokana ont maintenant des notions de plaidoyer et de lobbying et peuvent s’en servir pour obtenir le changement souhaité dans l’Ogoniland en matière de gouvernance et de développement ;
  • Sensibilisation et prise de conscience des parties prenantes de l’Ogoniland : Le dialogue avec les parties prenantes a permis aux participants de prendre conscience de la représentation inclusive en tant que moyen de développer l’Ogoniland. Au cours de cet exercice de sensibilisation, les participants ont partagé leurs expériences avec leurs législateurs et ont été unanimes à reconnaître que la représentation politique dans la région était loin d’être satisfaisante tout en se réjouissant néanmoins du projet en tant que première initiative du genre à l’échelon local ;
  • Une plateforme en ligne a été mise en place en tant que forum non partisan pour promouvoir le discours civique dans la région au niveau des parties prenantes du projet. Il s’agissait de s’assurer la participation d’autres parties prenantes et des représentants des communautés qui n’avaient pas pris directement part aux activités du projet mais avaient exprimé leur intention d’appuyer et de renforcer l’inclusivité en matière législative et politique dans l’Ogoniland ;
  • Organisation de la session de dialogue entre les districts de l’Ogoniland : cette session a permis aux parties prenantes du projet de discuter et d’identifier les problèmes de développement qui affaiblissent le gouvernement local et les stratégies à adopter pour les concertations avec leurs représentants à l’Assemblée législative de l’Etat de Rivers. Ce dialogue entre les districts constitue un grand pas en avant pour avoir offert aux parties prenantes une opportunité de se rencontrer et de discuter de leurs propres problèmes et du droit de déterminer leurs priorités ainsi que la possibilité de créer un environnement propice pour mener à bien le prcessus de plaidoyer et de dialogue. Cette intervention s’est également traduite par l’autonomisation des parties prenantes qui vont engager leur propre processus de changement dans le cadre du dialogue pour le changement et la responsabilisation dans l’Ogoniland.
Read 410 times Last modified on mardi, 16 juillet 2019 17:51

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers