09.jpg
Nov 02 2018

Le Cas du Financement des Droits de l’homme en Afrique

Il a été rapporté que le droits fondamentaux de la personne sont de moins en mois respectés dans près des deux tiers des 113 pays étudiés dans le cadre de l’Indice sur l’État de droit du World Justice Project. Ce recul dans le respect des droits humains, conjugué à une tendance mondiale à la fermeture des espaces civiques, crée de sérieux défis pour les bailleurs de fonds et leurs bénéficiaires. En 2015, 12% des fonds mondiaux consacrés aux droits de l’homme étaient destinés à des activités en faveur de l’Afrique subsaharienne, et comprenaient des subventions provenant de sept bailleurs de fonds basés en Afrique.

Au cours de cette session, Jeanne Elone (TrustAfrica) s’est entretenue avec Mukami Marete (UHAI-EASHRI), Irwin Iradukunda (Africa Queer Youth Initiative) et Rachel Thomas (Human Rights Funders Network) pour discuter du financement du respect des droits de l’homme en Afrique, mettant en exergue les questions prioritaires, les stratégies adoptées et les populations ciblées. La session examinera les tendances en matière de financement, présentera des outils pour aider les bailleurs de fonds à prendre des décisions plus éclairées et encouragera la discussion sur les objectifs à atteindre et sur les mesures à prendre pour y parvenir.

Read 962 times Last modified on mardi, 06 novembre 2018 12:13

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers