03.jpg
Actualité

Actualité (255)

On the eve of International Women’s Day, 2020, we women and girls facing Discrimination based on Work and Descent (DWD) and hailing from Africa, Asia, Europe, North and South America, call out for recognition, inclusion and adoption of DWD inclusive policies and implementation of all legal mechanisms for ensuring the equality, justice and dignity to all across the globe. We stand unitedly to reaffirm our faith in fundamental human rights, in the dignity and worth of the human person, in the equal rights of men and women in the spirit of the Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women (CEDAW) 1979.

Women across all societies face discrimination and violence unleashed on them by patriarchal structures. This results in inequalities in social, economic and political development as well as in their enjoyment of human rights and fundamental freedom. Beijing Declaration (1995) laying the benchmark for women’s equality, development and human rights committed collectively to ensure the full enjoyment by women and the girl child of all human rights and fundamental freedoms and take effective action against violations of these rights and freedoms.

Last modified on lundi, 09 mars 2020 14:28

The Kiisi Trust Fund wishes to announce the appointment of Barrister Lemea Ngbor-Abina, a member of the Trust’ Advisory Council, into the Rivers State Judiciary as a Judge by the Executive Governor of Rivers State Nyesom Wike on the 7th of January 2020.

Barrister Lemea Ngbor-Abina is a solicitor of the Supreme Court of Nigeria with over 16 years at the Bar. As a lawyer, she has held various portfolios on several projects and has also provided legal advisory services to many local and international clients including Shell, Total, Cadbury, Starwoods Groups, Bank PHB, UBA, Access Bank amongst others.

Last modified on lundi, 13 janvier 2020 13:38

La violence basée sur le genre (VBG) est un obstacle persistant, parmi d’autres, à l’autonomisation des femmes francophones en Afrique de l’ouest. Toutefois, bien que la VBG soit une préoccupation omniprésente en matière de droits humains pour l’Afrique de l’Ouest, il n’existe que peu de recherche sur la manière de la combattre en ciblant sa cause fondamentale que sont les normes sociales néfastes.

Dans le cadre d’un projet de deux ans de l’organisation TrustAfrica, des études exploratoires sur la prévention et l’élimination des violences basées sur le genre ont été menées dans les trois pays prioritaires que sont le Sénégal, le Burkina Faso et le Mali. L’objectif de ce projet est de s’attaquer aux causes et manifestations systémiques de la violence basée sur le genre pour promouvoir l’autonomisation des femmes francophones en Afrique de l’ouest, notamment dans les pays cibles.

Last modified on lundi, 03 février 2020 12:25

TrustAfrica is an independent Pan-African Foundation headquartered in Dakar, Senegal and strongly believes that Africans must set the agenda for the Continent’s development and take the lead in implementing it. As a Foundation that is firmly grounded in civil society, transformative governance, and equitable development, TrustAfrica’s main mandate is to secure the conditions for democracy and justice across the African continent. TrustAfrica operates from a firm belief in democratic principles, a deep commitment to social justice, and a clear understanding of the need for economic vitality.

Last modified on lundi, 09 mars 2020 14:13

Par Olivia Tchamba, Human Rights Program Officer
«Mon père m’a donné en mariage à l’âge de 12 ans, ma mère ne voulait pas mais elle n’a pas droit à la parole. Ma première grossesse a failli me coûter la vie, j’avais à peine 13 ans (…) ». C’est en pleurs que B.N., une jeune dame à Saraya dans la région de Kédougou au Sénégal partage ce récit de vie.

Cette grande souffrance qu’elle exprime ainsi, trouve écho dans le témoignage d’une autre victime à Banfora au Burkina Faso, qui dit: «A la suite du décès de mon mari, sa famille a voulu que je sois la femme d’un de ses frères, mais comme j’ai refusé, elle a saisi tous les biens de mon mari me laissant ainsi seule avec les enfants sans aucune ressources». Deux inconnus certes, mais des réalités de vie assez similaires. Les violences faites aux femmes et aux filles sont un fléau. A l’échelle mondiale les statistiques sont assez parlantes. Selon le rapport des Nations Unies, Les femmes dans le monde 2015 : des chiffres et des idées, 35 % des femmes, soit une sur trois, subissent des violences au cours de leur vie. En Afrique, la violence physique à l'égard des femmes est particulièrement élevée. Près de la moitié des pays ayant contribué à ce rapport ont signalé une prévalence supérieure à 40%. Dans le cadre d’un projet visant à contribuer à la prévention et l’élimination des violences basées sur le genre dans 3 pays cibles, notamment, le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso, la Fondation TrustAfrica a commandité des études exploratoires dans lesdits pays. Ces recherches ont permis de mettre en exergue les formes de violences faites aux femmes mais également leur ampleur ainsi que les causes qui les soustendent. Elles contribueront également à orienter les investissements, les activités de plaidoyer et d’autres interventions de TrustAfrica dans cet espace.

Last modified on lundi, 02 décembre 2019 14:05
Page 1 sur 43

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers