14.jpg

 We congratulate Nobel Peace Prize nominee Victor Ochen on his nomination as the Global Goals Ambassador for Peace and Justice (SDG 16)

Trust Africa is delighted to join the Global Goals Campaign, the Government of Uganda, Civil Society Organisations, the United Nations, and countless others in congratulating Victor Ochen on his appointment as the Global Goals Ambassador for Peace and Justice.  

On September 7th, 2015, former Chadian President, Hissène Habré, returns to court to face trial on charges of crimes against humanity, war crimes and torture. The alleged crimes were committed during his time in power from 1982 to 1990. An estimated 40,000 people are reported to have died or disappeared under his regime.

Hissène Habré fell from power after a military coup in 1990. He has been living in exile in Senegal since December 1990. His trial before the Extraordinary African Chambers in the Senegalese courts crowns a hard-won battle led by victims’ groups and human rights activists all over the world. This is no small performance. It took over 20 years to bring this case before the Senegalese courts to hold Habré accountable for the crimes perpetrated under his rule.

Renewing Africa's commitment to Higher Education

Au mois de juin 2015, lors de la 25e session de l’Assemblée générale de l’Union africaine à Johannesburg, le président sénégalais, Son Excellence Macky Sall, avait proposé l’adoption, par les Chefs d’Etat africains, de la Déclaration et du Plan d’action du Sommet sur l’enseignement supérieur en Afrique. La Déclaration et le Plan d’action sont l’aboutissement d’un sommet organisé au mois de mars à Dakar et parrainé par TrustAfrica et ses partenaires.


La ’AGN a finalement pu organiser, avec succès, son assemblée bi-annuelle à Arusha, en Tanzanie. Cette assemblée devait initialement se tenir à Accra en 2014, mais avec l’épidémie d’Ebola et l’interdiction des conférences internationales par le gouvernement ghanéen, les organisateurs n’avaient d’autre choix que de chercher un autre pays pour y tenir l’assemblée. L’attente en a valu la peine. Les sessions de l’assemblée ont porté sur l’importance du secteur émergent de la philanthropie africaine et ses aspirations, sans perdre de vue les contraintes et écueils potentiels qu’elle peut rencontrer dans les contextes africain et mondial et le rôle de la philanthropie africaine dans la promotion de la justice sociale dans tous les secteurs. Dans le présent article je vais me focaliser sur certains débats difficiles qui ont été engagés sur l’environnement, le rôle et l’avenir de la philanthropie africaine. 

Illicit Financial Flows

« Arrêter l’hémorragie: Campagne pour éliminer les flux financiers illicites en provenance d’Afrique » ! C’est le nom saisissant d’une nouvelle campagne lancée au mois de juin dernier. Cette initiative, qui cherche à mettre fin à ces énormes ressources monétaires qui sortent du continent, se veut une campagne enracinée dans des expériences africaines et renforcée par des liens de solidarité avec l’Afrique partout dans le monde. Elle est mise en œuvre par TrustAfrica et un groupe d’organisations africaines de la société civile dans le but de mobiliser les étudiants et les jeunes, les syndicats et les mouvements sociaux de base en vue de faire entendre leurs voix pour le changement.

Engaging with International Criminal Justice

Le Fonds pour la justice pénale internationale (JPI) de TrustAfrica a organisé, les 26 et 27 mai 2015, la première d’une série de plusieurs rencontres panafricaines prévues cette année pour permettre aux organisations de plaidoyer et de droits de l’homme de réfléchir sur les meilleures pratiques de promotion de la justice pénale internationale sur le continent. Cette rencontre, qui a eu lieu à Dakar, au Sénégal, avait pour thème : « Engagement en faveur de la justice pénale internationale en Afrique: leçons tirées de la mobilisation et du plaidoyer».

This convening will review ICJ advocacy strategies by showcasing our partners’ accomplishments, identifying the challenges they face, and fine-tuning our engagements to add value to their work.

Hussene HabreCo-organisé par l'Institut d'études de sécurité et TrustAfrica.

L'Afrique reste toujours au cœur de la justice pénale internationale et la nécessité d'une application adéquate et holistique de la justice sur le continent est élevée. Bien que la Cour pénale internationale demeure une institution clé pour assurer l'obligation de rendre des comptes et rendre justice aux nombreuses victimes africaines, notamment en Côte d'Ivoire et au Mali, les pays africains doivent également relever le défi. Ainsi, en renforçant les systèmes judiciaires nationaux au même titre que les mécanismes régionaux, les pays peuvent assurer la justice et rompre avec l'impunité.

En Afrique de l’Ouest, des efforts appréciables ont déjà été réalisés à cette fin. A titre d’exemple, les Chambres africaines extraordinaires au sein des tribunaux du Sénégal vont initier le procès de l'ancien président tchadien Hissène Habré. Dans le même temps, la Cour de justice de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), dans le cadre de plaintes individuelles pour violations de droits humains, offre une justice réparatrice aux citoyens ouest-africains.

Johannesburg – June 25th, 2015

On March 10 – 12, 2015 over five hundred delegates from Africa and beyond gathered in Dakar, Senegal, for the first summit on Africa’s higher education. The summit was a remarkable platform for defining an agenda for the African Higher Education Sector, and ended with a Declaration and Action Plan on revitalizing higher education for Africa’s future.

Africa: The billions that got away

Lire le message du directeur exécutif

A cause des flux financiers illicites (FFI) l’Afrique perd chaque année environ 50 milliards de dollars américains. Le rapport du Groupe d’experts de haut niveau de l’UA/ CEA sur les flux financiers illicites ainsi que d’autres études indiquent que l’Afrique a perdu plus de mille milliards de dollars américains sous forme de flux financiers illicites au cours des 50 dernières années, soit un montant similaire à l’aide publique au développement reçue par le continent au cours de la même période. 

Nombreux (y compris nous-mêmes à TrustAfrica), sont ceux qui ont toujours fait preuve de prudence par rapport cette rhétorique dramatisée d’une « Afrique émergente », d’autant plus que cette rhétorique se sert la plupart du temps du produit intérieur brut (PIB) comme instrument de mesure de la croissance. D’autres indicateurs de développement humain tels que le revenu national brut (RNB), l’accès, à un coût abordable, aux soins de santé, à l’éducation et à des emplois décents sont rarement pris en compte dans le discours optimiste sur l’Afrique. 

Page 6 sur 8

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers