04.jpg
Déc 25 2015

Etude de cas: EMiLE-Sénégal

Télécharger l'étude de cas

Le projet EMiLe (Enseignement Multi-Langue) vise à améliorer les résultats d’apprentissage grâce à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un programme éducatif multilingue (MLE) permettant, dans un premier temps, aux enfants d’acquérir des aptitudes en lecture, écriture et calcul dans une langue qui leur est familière. Ce programme apprend ensuite aux enfants à appliquer ces aptitudes, concepts et attitudes dans le cadre de leur apprentissage et de leurs activités en utilisant la langue officielle, le français. Cette innovation, actuellement appliquée au niveau micro (complétée par des données comparatives) cause des perturbations dans la mesure où il n’existe actuellement aucun programme similaire au Sénégal ou dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. 

(EMiLe pourrait également être interprété comme un projet progressif dans la mesure où MLE est, en Afrique de l’Est, la norme en matière de politique, bien que rarement mise en œuvre.) Le projet EMiLe  est une étude longitudinale prévue sur plusieurs années. Elle permettra de fournir des données pour la recherche-action en Afrique de l’Ouest. EMiLe comprend un florilège de meilleures pratiques. Le suivi-évaluation réalisé régulièrement en fin d’année montre que l’utilisation d’une langue que partagent les enfants et l’enseignant permet un apprentissage de meilleure qualité. Par ailleurs, l’attitude des élèves dans le cadre de l’apprentissage est beaucoup plus positive que dans les classes témoins où le français est la langue unique d’enseignement. Les « espaces » possibles dans lesquels le projet pourrait être mis à l’échelle sont de type quantitatif, fonctionnel, politique et organisationnel. Le mécanisme de reconduite utilisé dans le cadre du projet a également bien fonctionné. Cependant, la poursuite du projet EMiLe dans un  avenir immédiat est peu probable faute de ressources financières en quantité suffisante. Par ailleurs, ni SIL ni ONECS et les partenaires du projet ne disposent des capacités nécessaires pour élargir l’initiative. Pour cela il faudra trouver un nouveau partenaire ou renforcer considérablement le bureau de l’ONECS pour que le projet puisse fonctionner efficacement et de façon durable.

Read 18869 times Last modified on mardi, 19 avril 2016 12:33

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers