11.jpg

Avant d ’arriver à TrustAfrica en 2013, M. Diouf a travaillé comme Analyste Financier auprès du Desk Business Services de Dalberg à Dakar ou il a eu a faire des travaux de consultance comme Agent Local de Fonds pour le compte du Fond Mondial portant notamment sur les revues budgétaires et financiéres de Save The Children -Myanmar et CNLS pour le compte de Swiss TPH. Il a ègalement travaillé pour CCBM Holding. M. Diouf a fait ses etudes a l’UCAD-Ecole Supérieure Plotytechnique et est titulaire d’un DUT-Finance Comptabilité, d’un DESCAE (Diplome d’Etudes Supérieures en Commerce et Administration des Entreprises) et d’un DSC (Diplôme Supérieur Comptable).

M. Bomba est le coordonnateur de Zimbabwe Alliance, une structure de financement qui vise à promouvoir une société civile dynamique et une transformation démocratique réussie au Zimbabwe. Renforcée par TrustAfrica, elle identifie, s’engage et soutient les initiatives locales à travers l’octroi de subventions, le renforcement de capacités, le réseautage et la mobilisation de la solidarité internationale. Auparavant, M. Bomba a occupé le poste de Directeur des Campagnes pour Africa Action à Washington, DC. Il est titulaire d’une Maîtrise en économie sociale et appliquée de Wright State University (Ohio, USA). Il a été membre des comités directeurs du Forum Social du Zimbabwe et du Forum social de l’Afrique australe, ainsi que du Conseil d’administration de Jubilee USA. Analyste de premier plan en matière de démocratie et de développement économique en Afrique, M. Bomba est apparu sur CNN, BBC, WorldFocus, NewsHour avec Jim Lehrer, CBC, Press TV, Al-Jazira, Voice of America, SW Radio Africa, KPFA, WPFW et l’émission de radio, « Keeping Hope Alive », animée par le Révérend Jesse Jackson. Ses commentaires et ses analyses sont publiés dans Alliance Magazine, Foreign Policy in Focus et Pambazuka News, entre autres publications.

In an attempt to document the beginnings of the TrustAfrica Foundation, we developed a comprehensive history of our organization, as well as an illustrated timeline of its highlights (below). For over a decade now, TrustAfrica has been on the frontlines of philanthropic efforts to address some of Africa's most daunting governance challenges. We hope you will take a minute to learn more about how we have grown.

Chronologie d’activités de TrustAfrica

Depuis maintenant une décennie, TrustAfrica est à l’avant-garde des efforts philanthropiques déployés pour remédier à certains des défis les plus redoutables auxquels l’Afrique est confrontée en matière de gouvernance. Voici quelques faits saillants de notre travail dans le domaine de la philanthropie.

  • 1999

    Réunions de planification (Macushla, Londres, Bahia et Jérusalem) La Fondation Ford avait émis l’idée de canaliser des ressources plus substantielles en direction de l’Afrique. Cette idée gagna en popularité lorsque le numéro de mai 2000 du magazine The Economist présenta un aperçu cynique et déprimant de l’ensemble du continent africain, titrant en page de couverture: «Le continent sans espoir ». Réagissant à l’idée de la Fondation Ford, le personnel organisa une série de réunions de planification à Macushla House (Kenya), à Londres, à Bahia (Brésil), et à Jérusalem.

  • 2001

    Initiative spéciale pour l’Afrique (New York) TrustAfrica a commencé ses activités sous le nom d’Initiative spéciale pour l’Afrique (ISA) au siège de la Fondation Ford à New York.

  • 2002

    Première rencontre continentale - Paix & Conflit (Maputo) L’ISA a organisé sa première rencontre de consultation à l’échelle africaine du 23 au 27 juin 2002 à Maputo, au Mozambique. Cette rencontre avait réuni quarante-quatre spécialistes, militants de la démocratie et des droits humains, donateurs et responsables gouvernementaux de 20 pays pour des discussions sur la première priorité identifiée de l’ISA: la paix et les conflits.

  • 2003

    Troisième rencontre continentale - Citoyenneté et identité (Addis-Abeba) Une troisième rencontre consultative continentale s’est tenue à Addis-Abeba du 2 au 12 juin 2003. Cette rencontre dont le thème était la citoyenneté et l’identité, avait réuni un groupe diversifié d’artistes, d’écrivains, de défenseurs des droits humains, de bailleurs de fonds, de dirigeants d’organisations et de spécialistes et avait produit des idées intéressantes sur la façon dont TrustAfrica pourrait renforcer le rôle civique des praticiens de l’art et de la culture, comme celle de la mise en place du Fonds pour les écrivains africains.

  • 2005

    Programme pilote d’octroi de subventions et conception organisationnelle Au cours d’une période de trois ans, l’ISA a mobilisé trois grappes de subvention d’un montant avoisinant 200.000 $ chacune pour tester des idées et recommandations issues de trois réunions consultatives. Au cours de la même période, le personnel et les consultants de l’ISA ont produit des plans stratégiques, politiques et procédures visant à faire de l’ISA une fondation indépendante faisant progresser la gouvernance démocratique à travers l’Afrique à travers des rencontres, des subventions et de l’assistance technique. L’ISA fut rebaptisée TrustAfrica et son Conseil d’administration initial composé de cinq éminentes personnalités africaines, fut établi en octobre 2005.

  • 2006

    Lancement de TrustAfrica

    Le 6 Juin 2006, TrustAfrica fut lancée à Dakar, au Sénégal, en vertu d’un accord de localisation avec le Gouvernement du Sénégal et par l’engagement d’un fonds de 30 millions de dollars de la Fondation Ford et d’une subvention supplémentaire de 600.000 dollars visant à promouvoir le pluralisme religieux en Afrique.

  • 2011

    Au cours des cinq dernières années, TrustAfrica a reçu des subventions importantes de divers bailleurs de fonds pour des subventions en cascade, l’organisation de rencontres, l’assistance technique et le renforcement des connaissances. Notre personnel et Conseil d’administration ont également augmenté de façon significative au cours de cette période. La croissance de notre organisation a été stimulée par plusieurs facteurs, notamment:

Dans le cadre du projet Climat d'investissement et Environnement des affaires, l'Ecole Régionale Supérieure de la Magistrature de Porto-Novo, au Bénin, a reçu une subvention de 79.850 $ pour réaliser une étude sur les difficultés rencontrées par les entreprises pour recouvrer des créances dans les pays membres de Organisation pour l'Harmonisation Droit des Affaires en Afrique (OHADA) de l'OHADA, notamment le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire et le Sénégal. Cette vidéo réalisée en français revient sur la conférence organisée pour passer en revue les résultats de cette étude. Cliquez ici pour suivre un reportage sur la conférence.

This report is based on discussions from a convening which brought together a small group of individuals reflecting diverse perspectives and contexts, to begin a collective discussion on how to advance debate, build a body of knowledge, inform good practice and strengthen the impact of social justice philanthropy in Africa and the Arab region. Three draft papers — By Alice Brown; Yao Graham and Sherine el Traboulsi — were prepared in advance to provoke thought and discussions during the convening and these are being shared as part of a working paper series currently under way.
 
File Size: 274kb
Date: 20 October 2014
Author: TrustAfrica

 

Download  

asasdasdasd

Page 3 sur 12

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers